Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Faites l'amour et non la guerre [Chap.4]

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Sheldra

avatar
Fantome
Fantome

Chapitre 4

A peine le repas fini, on alla tous se coucher. J'étais crevée. Malgré la petite frayeur que j'avais faite à Myung en début d'après-midi, jétais plutôt contente de ma journée. Je me demandais ce que serait la journée de demain. Vingt-deux heures, je reçus deux messages. Un de SungJong et un de SungYeol.

Eh Imoto, j'espère que les autres abrutis
ne t'ont pas fait peur. T'inquiète pas, je
serais là pour te protégé. Même si je n'en
ai pas l'air, je suis plutôt fort. Allez, dort
bien Imoto, bisous. SungJong


Mais non ne t'inquiète dont pas SungJong, ils m'ont pas du tout fait peur. C'est plus leurs vannes pourries qui me fait peur. Mais ne t'inquiète pas, je sais que tu es là pour me protéger.

Houa, je suis sûr que tu ne dors toujours pas !
Eh, j'espère que vous faites pas de galipette.
Ahah, je rigole. Rigolons bien parlons peu. Fin
bref, je voulais juste te souhaiter la bonne nuit
et te faire chier un peu. Allez bisous. SungYeol


Eh non SungYeol, nous ne faisons pas de galipettes comme tu dis. De toute façon ça risque pas. Eh puis, je sais que tu aimes faire chier les gens à points d'heures. Mais bon, je ne t'en veux pas. Il faut que je dorme. Je suis crevée après vos vannes de cette après-midi.

En pleine nuit, je fus réveillée. Par quoi ? Je ne le savais pas vraiment. Ça m'arrivait de me réveiller sans raison apparente. Je me retournai pour regarder si Myung dormait. Effectivement, il ne dormait pas. Il avait la tête tourné vers le plafond, le regard dans le vide. Je me demandai à quoi il pensait. En vue de son expression du visage, je savais que quelque chose se tramait dans sa tête.
- Myung ?
- Hum ?
- Ça fait longtemps que tu es réveillé ?
- Un petit moment. Je t'ai réveillé ?
- Non, du tout. Ça m'arrive de temps à autres de me réveiller sans raison en pleine nuit.
- Pareil pour moi.

On retomba dans le silence. Il avait toujours le regard dans le vide. J'observais le moindre de ses traits du visage. Ses yeux, son nez, ses joues, sa bouche.. Je me mis dans la même position que lui, sur le dos, tête tournée au plafond et le regard dans le vide. On resta ainsi durant plusieurs minutes avant que je ne brisai le silence à nouveau.
- Myung ?
- Quoi ?
- A quoi tu penses ?
- A rien de spécial, pourquoi ?
- Pour savoir.
- Et toi, à quoi tu penses ?
- Je pense à ce que tu peux bien penser. Même si tu me dis que tu ne penses à rien de spécial, je sais que tu penses à quelque chose.

Il eu un rire sourd. Je le sentais sourire durant un moment avant qu'il se reprenne.
- A vrai dire, je pense à ce que j'ai fait cette après-midi. Enfin, à ce que je t'ai fait.
- Tu parles de ce qui c'est passé en début d'après-midi ?
- Oui.
- Je t'ai dit que ce n'était pas ta faute ! lui criai-je à voix basse.
- Je sais, mais je m'en veux quand même. J'aurais dû te demander de rester dans le couloir.
- Ce n'est rien.
- Si c'est quelque chose. Il pouvait très bien t'arriver quelque chose comme te faire renverser par une voiture ou te faire kidnapper.

A entendre ce mot kidnapper, j'eus un rire sourd. Il me regarda d'un air d'incompréhension.
- Arrête, ça aurait pu arriver !
- Je ne rigole pas pour ça. Je rigole, parce que tu t'en fais pour moi alors qu'on se connait à peine.
- Il est vrai que ça ne fait pas longtemps qu'on se connait, mais je peux te dire qu'il y a quelque chose en toi, que j'aime. Je ne peux te dire ce que c'est, mais tu m'attires.

Je ne sus rien faire à part de garder le silence. Je me sentis gênée de sa déclaration. Mais d'un autre côté, soulagée. Soulagée car je ressentais la même chose pour lui. Même s'il était une idole avant, les moments avec lui et surtout où il ma tenu dans ses bras et son regard en début d'après-midi.
- Je te remercie.
- Tu n'as pas à me remercier.
- Si, je te remercie de me l'avoir dit, le premier.
- Le premier ?
- Oui, a vrai dire, moi aussi, je ressens quelque chose envers toi. Pas comme une fan qui aime son idole, mais une fille qui aime un garçon. Quand j'ai vue dans ton regard cette après-midi, ton inquiétude envers moi, quand tu m'as serré dans tes bras, ça m'a réchauffé le cœur. Mon cœur n'a cessé de se réchauffer quand je te voyais rire des vannes des clowns du groupe juste après que tu ai pleuré dans mes bras. Je ne sais pas pourquoi, mais je savais que tu ne voulais pas qu'on te voit pleuré, alors je t'ai pris dans mes bras. J'étais triste, je me sentais honteuse d'être partie et de t'avoir fait du mal.

A mes mots, une larme s'en était échappée. Myung ne broncha pas, il m'écoutait attentivement. Je réalisais que j'avais sortie par des mots apaisants tout ce dont j'avais sur le cœur. Je venais de réaliser que je lui avais tout avoué. Prise de gêne, je me mis dos à lui. Je ne voulais pas qu'il me regarde dans les yeux, ça m'aurait été encore plus insupportable. De plus, il avait vu une larme s'en échapper, alors que je ne savais même pas pourquoi je devrais pleurée ou des larmes viendraient faire là dedans. Myung resta silencieux, était-ce un mauvais signe ?


*Je ne supporte pas ce silence, dit quelque chose Myung ! Je devrais t'éviter les jours à venir. Je ne veux pas croiser ton regard. Myung, dit quelque chose. S'il te plait.*
Myung resta toujours silencieux. Il se mit sur le côté et ce colla à moi. Sa main rejoignant la mienne, nouant ses doigts aux miens. Il me chuchota enfin quelque chose.
- C'est moi qui devrait te remercier. C'est moi qui devrait faire une aussi belle déclaration à trois heures du matin. Je ne saurais encore te dire ses fameux mots, mais un jour viendra où je te les dirais avec autant d'amour. Je ne veux pas te blesser, mais je veux qu'on prenne notre temps. Mais sache que tu commences à prendre une énorme place dans mon cœur. Cela fait quatre jours qu'on se connait, mais en te voyant je savais que tu serais celle avec qui je partagerais mon premier amour. Je croyait que j'aurais aucune chance avec une belle fille comme toi. Mais puisque tu m'as ouvert ton cœur, j'ouvre le mien. Je ne veux pas le gâcher chance, alors je veux qu'on prenne notre temps. Si tu es d'accord.

Je lui répondis. Pas par des mots, mais refermant mes doigts entrelacé avec les siens. Je ne savais pas pourquoi, mais je sentis qu'il y avais un sourire sur son visage. Un sourire très joyeux. Il me baisa le cou avant de se coller à moi et de s'endormir.
Cette nuit là, je pensais qu'elle serait gravée à tout jamais dans ma mémoire. Il était vrai que j'avais fait en quelque sorte une déclaration. Avec les mots qu'il fallait, sans bégaiement, sans stresse. Tout était venu aussi naturellement. Je m'endormis aussi dans ses bras quelques minutes après lui.

Le lendemain matin, à mon réveil, j'avais ma tête sur le torse de Myung. Je sentais une main me faire ses caresses dans le cou. Je devinais que Myung était réveillé. Je relevai la tête, et effectivement, il était déjà réveillé. Il me fit son plus grand sourire, auquel je ne pus résister et qui me fit aussi sourire.
- Je t'ai réveillé ?
- Non, du tout.
- Bien dormi ?
- Euh.. oui et toi ?
- Merveilleusement bien.

C'était la première fois malgré le peu de temps qu'on se connait, son visage réveillonnait plus que d'habitude. Il était heureux, en vue de son expression si joyeuse. Heureux de vivre, heureux d'être là, heureux d'être... avec moi. Il continuait toujours à me faire des caresses dans le cou, ma tête étant toujours sur son torse, je sentais ma respiration se rétorquer contre son torse pour revenir vers mon visage. De temps à autres il riait.

La matinée était plutôt calme. Myung m'avait emmené faire une balade en ville. Et comme toujours, il y avait deux trois filles hystériques qui venaient lui demander des photos et autres genres. On rigolait, on se taquinait. C'était plus lui qui me taquinait que moi. De temps à autres on croisait certains membres du groupe. Soit ils étaient avec leur famille soit entre ami. Et bien évidemment, ils ne restaient pas longtemps avec nous. Myung et moi avions compris leur petit jeu. Mais ils ne savaient pas encore que notre situation avait évolué depuis la nuit dernière et qu'on voulait prendre notre temps. Les pauvres, je me demandai à quoi ressemblerait leur tête quand on leur dira. Enfin, un jour viendra où nous le leur dirons.

Midi, il fallait que l'on rentre à la maison. Ce n'était pas qu'on ne voulait pas rester en ville pour manger, mais nos parents voulaient absolument qu'on viennent manger à la maison. Enfin, chez Myung. D'ailleurs, je me demandai pourquoi cette envie qu'on soit présent à midi. Est-ce qu'il y avait quelque chose d'aussi important à nous dire ? Je ne savais pas vraiment. Tout ce dont j'espèrai c'était que ce n'était rien de grave ou de super extravagant. Nous allions voir ça pendant le repas. Ou alors, tout simplement qu'il n'y avait rien. Mais c'était peu probable.

Arrivé à la maison, tous étaient à table, nous regardaient avec un grand sourire. Je ne savais pas si j'avais un sixième sens mais, j'avais un peu l'impression que l'atmosphère était tendue. Je me demandai ce qu'ils nous réservaient comme "surprise".
Le repas se passa en silence. Jusqu'à l'arrivée au dessert. Le père de Myung posa une question à son fils un peu déplacer.
- Myung, est-ce que, tu trouves Elena, assez à ton gout ?

Myung qui buvait, s'étranglait. Je ne savais pas quoi pensé, si ce n'est que c'était de l'indiscrétion de sa part. Myung étant calmé après s'être étranglé lui répondit.
- Pourquoi cette question aussi déplacé ?
- Eh bien, comme tu le sais, moi et le père d'Elena nous voulons unir nos famille.
- Et alors ?
- On veut vous marier, toi et Elena.

Il y eut presque une minute de silence après son horrible phrase. Enfin, pas si horrible puisqu'on commençait à s'aimer et j'espérais que c'était toujours réciproque. Mais quand même, pas allant jusque là !
- Vous voulez que je me marie avec Myung c'est ça ? Vous rigolez là ?
- Elena, comprends ton père, j'aimerais que tu te maries avec Myung, pour unir nos famille. Cela est notre promesse le plus chère à nos cœur, et je suis sûr que des sentiments naîtront entre vous deux, et puis, vous vous amusiez tellement bien.
- Comment veux-tu que je me marie alors que je n'ai que seize ans ? Eh puis je me marie avec qui je veux et quand je veux ! m'énervai-je après mon père.
- Eh bien, quand l'enfant atteins l'âge de quinze ans, avec les consentements des parents, ils peuvent se marier, m'expliqua calmement le père de Myung.
- Mais je ne suis pas coréenne !!
- Eh bien, tu es née en Corée, Elena. Tu es de nationalité coréenne.
- Quoi ? Vous m'aviez jamais dit que j'étais née en Corée ! Vous et Jules vous êtes français et moi je suis la seule à être coréenne ? Mais c'est quoi ce délire ?

Sur le coup, j'étais sortie de la maison en courant. Sans manteau, juste un gilet. Il faisait froid, mais je m'en foutais. Myung lui, s'était tu durant ma dispute avec les parents, il avait les larmes aux yeux et ne savait quoi dire. J'étais furieuse, contre mes parents, contre Myung pour n'avoir presque rien dit, contre le fait qu'ils voulaient qu'on se marient, contre tout le monde. Comment pouvais-je être de nationalité coréenne alors que j'avais vécu en France depuis que j'étais née ? Mais je n'y comprenais rien. Tout m'énervait. Je voulais disparaître.

Je marchai dans la ville depuis plusieurs heures. Je n'avais pas mon portable sur moi, et tant mieux. Je commençai à avoir vraiment froid. Je ne voulais pourtant pas rentrer. Je voulais simplement disparaître. Disparaître de ce monde pitoyable, enfin, c'était plutôt moi qui était pitoyable. Myung et moi commencions à nous dévoiler quand on voulait nous faire marier. On voulait prendre notre temps et voilà ce que l'on nous imposait. Que devrais-je faire ?

Voir le profil de l'utilisateur

Hachiko3012

avatar
Véritable Fan
Véritable Fan
oooh quelle intrigue !! ... mais que vas-t-elle faire Oo
xDD bon chapitre viveme,t la suite ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Sheldra

avatar
Fantome
Fantome
Ton commentaire m'a fait rire à un point ! xD Je me suis imaginée ta réaction en faite quand je l'ai lu... :p
La suite, c'est pas pour maintenant ! ^^ Sinon c'est pas drôle !!! ;D

Voir le profil de l'utilisateur

Hachiko3012

avatar
Véritable Fan
Véritable Fan
nan c'est ce que tu vien de dire qui n'est pas drole !! je veux la suite TT

Voir le profil de l'utilisateur

tatichan

avatar
Véritable Fan
Véritable Fan
Haha c'est tellement bien !! ^^ Et puis la phrase: "Il est vrai que ça ne fait pas longtemps qu'on se connait, mais je peux te dire qu'il y a quelque chose en toi, que j'aime. Je ne peux te dire ce que c'est, mais tu m'attires."
Elle est vraiment magnifique, je sais pas pourquoi je me suis arrêté dessus pendant quelques secondes va savoir pourquoi ! ^^

Et la confession de votre amour à vous deux c'était ... génial !! Et puis ça en fait rêver plus d'une tout ça ^O^

Je me demande à quand la suite ! ^^ J'espère bientôt ! =D

Voir le profil de l'utilisateur

Sheldra

avatar
Fantome
Fantome
Merci !!! ^^ Justement pour cette phrase, je n'avais pas fait gaffe en l'écrivant c'est seulement en me relisant que j'me suis dit que j'étais trop forte ! xD

La suite sera pour ce soir ou demain~ Wink

Voir le profil de l'utilisateur

tatichan

avatar
Véritable Fan
Véritable Fan
Yesss !!! Merci !! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum